Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 00:01

Sublime ! C'est alors qu'on comprend que le cinéma est depuis son origine bien plus puissant que ce que la majorité des films contemporains ne le laisse penser. Les frères Lumières ont fait des bout de films si beaux, tendres, drôles... et ils montrent toutes les rues du monde où la vie semble frétiller d'un égal bonheur. Un autre temps.

"Le cinéma découvre le monde, amuse et enrichie les gens. Quelle autre activité pourrait nous rendre plus fière"

 

Date de sortie 25 janvier 2017 (1h 30min)
Nationalité Français

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans 2016 Français
commenter cet article
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 23:50

J'ai  le sentiment que ce film est une réponse à "Twelve years slave" de Steeve M Queen, qui était un mièvre film sur l'esclave et presque a-politique. A contrario, Nate Parker monte d'un cran le niveau de cruauté des sévices subit par les esclaves noirs, et surtout montre leur capacité à  organiser la révolte au péril de leur vie. Certes Parker est moins bon réalisateur que Mc Queen, mais ce film est plus courageux politiquement et surtout redonne leur dignité aux esclaves qui ont tenter de lutter collectivement contre la barbarie des WASP au 19e sciècle.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans 2016 Américain
commenter cet article
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 23:48

Si on aime Dalida on passe un bon moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans 2016 Français
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 00:08

Me voilà face a Un film de Jim Jarmouch, cinéaste amoureux de Cassavetes, que je n'avais jamais approché.

 

Ici le film est calme, serein, sans drame, et sans violence, comme l'est - en réalité - la majorité du temps, pour la majorité d'entre nous. Il nous faut acceuillir la vie ainsi chaque jour après l'autre, sans surjouer de son aspect merveilleux, sans déprimer du manque d'action non plus.

 

Paterson vit la majorité du temps le visage sérieux et calme, et le peu  qu'il rit il rit vraiment. C'est un homme qui prend sa vie au sérieux mais sans lourdeur. Il écrit quand il peut des poèmes, pour lui même (pas pour les autres), sorte de relation permanente de son âme avec les choses du monde et avec l'amour.

 

La poésie c'est concret, ce sont les choses du monde qui traverse notre être là. Savoir prendre le temps de mettre des mots sur le ressentir d'une boite d'allumette c'est savoir sentir la présence des éléments dans leur aspect plastique, esthétique et vivant. Ecrire des poèmes c'est avoir gout à sa présence et à sa nature d'animal qui parle. C'est vivre avec forçe et délicatesse à la fois, c'est être présent a soi même à chaque instant de la journée, et s'éloigner de ce qui aliène dans des postures pour plaire aux d'autres...

 

Fiche technique :

Réalisation et scénario : Jim Jarmusch
Genres Drame, Comédie
Nationalité Américain

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans 2016 Américain
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 20:19

Documentaire autour du peintre néerlandais du Moyen-Age dit El Bosco (XVe) qu'il est possible d'admirer au musée du Prado à Madrid.

 

Difficile de parler de ce film qui tente d'élucider un mystère autour de l'oeuvre "le Jardin des délices" par l'intervention de personnalités les aussi savantes et réfléchies : romanciers, historiens, musiciens, photographes et psychanalystes... sans réussir à dégager de certitude autour de ce drôle de tableau.

Comment Bosch appartenant lui même à une confrérie religieuse et qui peignait pour les princes de son temps, a-t-il pu se jouer avec tant de liberté de la symbolique biblique ? Est-ce que cette oeuvre signifie que l'homme pourrait être heureux et jouir de la nature sans entrave ps'il le voulait, ou est-ce qu'au contraire cela dépeind les êtres humains comme des animaux assoiffés de désir et de sensation jusqu'à en perdre leur âmes ? Difficile de trancher.

En tout cas ce moment entre peinture et dessin est d'une incroyable richesse de détails et de vie, les situations oniriques sont parfois drôle,  poétique ou effrayantes, et il semble plus moderne dans sa forme délirante qu'un tableau de Dali. Artiste à creuser...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 11:48

Voilà les seules personnes qui arrivent à dire des choses du monde, avec les mots ils arrivent à dire la vérité. Ils nous parlent de la réalité dans sa dimension brute et sublime. Et l'on sent chez chacun d'eux, ce qui est premier, c'est l'expérience personnelle du monde en tant qu'être là conscient et sentant.

 

Avec les poétes suivants:

Benny Aguey-Zinsou

Maram Al Masri

Edith Azam

Stéphane Bataillon

Paul de Brancion

Emmanuel Comtet

Jacques Darras

Marc Delouze

Souleyman Diamanka

Mireille Fragier Caruso

Yvon Le Men

Charles Pennequin

Jean Portante

Lysianne Rakotoson

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans Français 2016
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 11:36

à faire

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans Allemand 2016
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 14:57
mrgaga

mrgaga

Moi qui n'apprécie pas particulièrement la danse contemporaine, parce que je la trouve généralement proche d'une sensiblerie surjouée et sans puissance, le chorégraphe Ohad Naharin m'a fait changé d'avis. Sa danse allie magnifiquement la force et la délicatesse, la tenu des corps et leur lâché prise totale. 

 

Son histoire personnelle est également incroyable : avoir été l'absurde amuseur de soldats israéliens dans les tranchées, l'élève rebel de Bejar, l'epoux de Mari Kajiwara une des principales danseuses de la troupe Alvin Ailey, et être retourné en Israël pour montrer ses oeuvres passionantes et contestataires.

 

Ravie d'avoir passer un moment à côté de cet homme avant tout libre, courageux, et qui n'oublit jamais que l'humour et le jeu est ce qui nous éloignera le mieux des tentations du narcissisme. 

 

Fiche :

Date de sortie 1 juin 2016 (1h 43min)

Partager cet article

Repost 0
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 14:47

chronique à faire

 

Fiches :

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans 2016
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 14:14

Premier film français de Xavier Dolan qui perd beaucoup de son charme. Tout d'abord par le grand nombres d'acteurs stars français qui jouent trop (on a tendance à se dire "wouaa elle pleure bien" ce qui témoigne du fait que fait qu'on sort de la fiction pour devenir des juges de performance d'acteurs. Mais quand l'acteur est très bon on est impliqué dans l'intrigue du film et y croit c'est tout), comparée à ses magnifiques acteurs/actrices inconnues et pourtant bouleversantes de ces précédents films (Anne Dorval et Suzanne Clément en particulier).

 

Par ailleurs, exit l'accent quebéquois qui donnait à ses films dramatiques une petite pointe d'humour qu'il est impossible de retrouver avec le verbe de la langue française. D'où un film qui semble se prendre très au sérieux.

 

Ici, Dolan met en place un dispositif de mise en scène : le gros plan qui isole chaque personne de la famille pour montrer que même s'ils se parlent ils sont tous très seuls. Ok c'est un film intelligent sur l'incommunicabilité entre les personnes d'une même famille (un des mals être profonds de notre société contemporaine également),  mais le dispositif plan fixes sur de très nombreux gros plans me semble conceptuel et pas très sensible. Je n'ai pas eu beaucoup de plaisir à voir ce montage en dehors du rôle grinçant de Vincent Cassel.

 

Par ailleurs, étant un cinéaste particulièrement concerné par le jeu de l'acteur et ayant toujours fait un casting impeccable sur cet aspect, on peut interroger le choix de Léa Seydoux qui n'a pas vraiment fait ses preuves au cinéma. Mais peut-être que l'important c'est d'être bien distribuer dans les multiplexes en France ?

 

Finalement, c'est le film de Dolan que j'aime le moins, dans sa manière de tendre vers le film psychologique français ennuyeux. En espérant que son prochain film américain ne nous resservira pas du super héro seul contre le reste du monde !

 

Fiche :

Date de sortie 21 septembre 2016 (1h 35min)

De Xavier Dolan

Avec Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Léa Seydoux Vincent Cassel, Léa Seydoux, Gaspard Ullieil

Genre Drame

Nationalités Canadien, Français

Partager cet article

Repost 0
Published by Lila - dans 2016
commenter cet article

Lila Fait Son Cinéma

  • : Lila fait son cinéma
  • Lila fait son cinéma
  • : Les films de ma vie
  • Contact

Pour soutenir ce blog

Retrouvez-moi sur Facebook

Catégories

Liens